Vœux du nouvel an de la Directrice Exécutive

A l’aube du nouvel an, AJCAD-Mali, par ma voix, vous souhaite une bonne année 2020. Que cette année qui se pointe à l’horizon marque le retour définitif de la paix au Mali. A chacun et à chacune, nous vous souhaitons une très bonne année 2020, pleine de projets, de rencontres et de belles surprises. Beaucoup de bonheur dans vos familles, de douceur et de sérénité ainsi que la réalisation de vos projets les plus chers !

2019 n’a pas été une année facile pour le Mali. Elle a été très prouvante. Elle a été marquée par l’exacerbation de la crise du centre avec des massacres de masse : Koulongo, Dioura, Ogossagou, Sobane da, Indélimane. Outres les atrocités commises sur les populations civiles, plusieurs braves soldats du Mali et d’ailleurs ont été arrachés à notre affection sur le théâtre des opérations. Nous prions le seigneur d’accorder un repos éternel à toutes les victimes, civiles et militaires. Nous ne vous oublions pas. Et nous interpellons les plus hautes autorités du Mali à tout mettre en œuvre pour que le Mali soit en 2020 un havre de paix et de bonheur partagé.

Cher membres de l’AJCAD

Le début de l’année  2020  nous offre l’heureuse occasion  de jeter un regard rétrospectif sur  l’année qui s’achève en dressant le bilan. 2019 fut un tournant décisif dans la vie de l’organisation marqué par des acquis indéniables  et des succès à hauteur des attentes.

  • Au titre du Développement organisationnel

Nous avons procédé à la restructuration de l’organisation avec la création de la direction exécutive et le Conseil d’administration ; la Mise en place de politiques de gestion et de promotion de protection des parties prenantes ainsi que la lutte anti-corruption , l’extension des zones d’intervention de 12 communes à 100 ; le renforcement des capacités du personnel , l’ouverture des antennes régionales de Kayes, Mopti et Gao en plus de celles de Sikasso et Ségou ; l’Installation d’une Web TV sur les questions de gouvernances et de participation des jeunes

  • Concernant le volet Gouvernance et démocratie

Nous avons relevé entre autres defis majeurs :

  1. L’organisation du  1er forum national sur la démocratie au Mali, réunissant les acteurs du mouvement démocratique  qui a permis de  faire le bilan de la pratique démocratique, assorti des fortes recommandations ;
  2. Participation active au processus de révision de la liste électorale à travers une campagne d’envergue de sensibilisation  à Bamako et dans nos zones d’intervention ayant permis de touché 148 564 personnes ;
  3. Conception d’une plateforme numérique Lahidu  pour le suivi intégral du processus électoral ;
  4. Conception des modules sur la décentralisation et renforcement des capacités de 250 jeunes sur la thématique de gouvernance locale ;
  5. Elaboration de 100 plans d’action des jeunes sur la bonne gouvernance au niveau local ;
  6. Installation de deux (02) bureaux de plaidoyer citoyen à Sikasso et Koutiala sur la lutte contre les tracasseries routières et la corruption de manière générale ;
  7. Création de la plateforme MaliCratie  pour  le contrôle citoyen de l’action publique ;
  8. Organisation de la 1ère édition du Camp national  des jeunes sur la gouvernance locale et l’engagement civique  qui a réuni 425 jeunes à Bougouni ;
  9. La mise en œuvre de projet  Voice avec Dève-Mali , axé sur l’inclusion des personnes  handicapées ;
  10. La Mise en œuvre du projet « Génération Epargnée » sur la prévention des mutilations génitales féminines ;
  11. Démarrage du projet « Ma Santé, Mes Droits » pour la défense des droits des jeunes filles et femmes victimes de discrimination
  • S’agissant du volet Paix et Sécurité

Nous avons à notre actif  l’organisation de deux (02) camp de jeunes sur la paix et la cohésion sociale et l’accord d’Alger, respectivement à Ségou et à Mopti et l’appui aux initiatives de jeunes sur la paix.

En termes de perspectives, nous allons nous atteler en 2020 à faire le :

  1. Suivi de la mise en œuvre effective des politiques et stratégies de l’organisation
  2. Extension des zones d’intervention à travers la mise en place de nouveaux CLAC
  3. Mobilisation des jeunes pendant les prochaines échéances électorales
  4. Observation impartiale et citoyenne des prochaines échéances électorales
  5. Suivi de la mise en œuvre des recommandations du forum national sur la démocratie
  6. Renforcement des actions dans la lutte contre la corruption à travers l’assistance judicaire et juridique et la mobilisation sociale
  7. Impulsion d’une véritable dynamique basée sur l’engagement civique des jeunes dans la gouvernance locale
  8. Poursuite du Programme FAMOC soutenu par l’Ambassade du Danemark
  9. Démarrage du projet Ma Santé, Mon Droit avec l’appui de l’ONG Equilibre et Populations
  10. Début de collaboration avec l’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS) sur la promotion des droits des jeunes en santé sexuelle et reproductive
  11. Cette année nous mettrons en œuvre notre premier projet d’envergure sous régionale avec OSIWA qui portera sur la participation des jeunes dans le processus électoral dans les pays membres de l’espace CEDEAO
  12. Création d’un programme d’accompagnement de 20 stagiaires jeunes par an à partir de 2020
  13. Renforcement des actions sur l’accès des jeunes à l’emploi et aux compétences facilitant leurs employabilités
  14. Mise en œuvre du projet « Action des Jeunes pour la Paix » qui appuiera environ 30 initiatives/projets de jeunes sur la consolidation de la paix et de la sécurité humaine
  15. Mise en œuvre du projet « Passerelle générationnelle pour la paix et la cohésion sociale » avec l’Aide de l’Eglise Norvégienne
  16. Mise en œuvre du projet Droits des Jeunes à l’Education, à la Participation et à la Consolidation de la Paix dans les régions de Ségou et de Koulikoro en collaboration avec CAEB et Oxfam
  17. Mise en œuvre du projet Jeunes Acteurs pour la Paix avec UNICEF
  18. Présence accrue en ligne avec la web TV et autres plateformes

Chers partenaires,

Nous tenons à vous remercier vivement pour la confiance et l’accompagnement.  Sans vous, les grandes idées qui sommeillent en nous, resteront  à l’étape de rêve. Nous vous adressons tous nos vœux de réussite et bonheur. Que la nouvelle année qui commence soit l’année de réalisation de vos vœux les plus chers dans la santé et longévité.

Chers jeunes du Mali

L’année 2019 a été particulièrement éprouvante pour la mère patrie. Sache que chacun a un rôle fondamental à jouer pour le retour de la paix, la stabilité et le développement de notre pays. C’est nos camarades qui sont incorporés dans les milices armés, dans les mouvements djihadistes qui sèment la mort et la désolation. Ils sont instrumentalisés pour des fins sordides. Nous devons leur parler et leur faire comprendre   qu’on peut revendiquer des droits et se faire entendre sans les armes. L’usage de la force armée n’a jamais émergé une nation. C’est dans la confrontation des idées qu’un pays trouve sa voie.

Mes chers compatriotes jeunes

Un autre Mali est possible.  Par ce que c’est nous, le nouveau Mali. Nous sommes le nouveau visage de cette nation. Il n’existe pas de recette miracles pour   la réalisation du Mali de nos rêves que   d’aimer notre pays et de s’engager entièrement pour son développement. Donc, nous n’avons  d’autre choix que de s’impliquer activement dans les affaires publique tant au niveau national que local.  Impliquez- vous, payez vos Taxe de développement rurale et locale (TDRL) ; Suivre la mise en œuvre des politiques publiques ;  Faire des votes utiles lors des élections. Le résultat sera au bout de l’effort. Je vous assure, chers camarades jeunes,  l’engagement est le seul chemin vers un Mali meilleur.

Faisons le pari au début de cette année  de changer la gouvernance de notre pays   tout en y travaillant pour le relever. Le passage d’une année à l’autre ne change rien à part le changement que nous y apportons !

Vive la jeunesse malienne

Adam DICKO, Directrice Exécutive de l’AJCAD